MISSION D'INFORMATION HARCELEMENT

29 juin 2021



Je suis heureuse d'avoir été nommée vice-présidente de la Mission d'Information sur le harcèlement scolaire et le cyberharcèlement du Sénat. J'en suis d'autant plus heureuse que ce sujet me touche particulièrement. Récemment, le tribunal administratif de Melun a reconnu comme liberté fondamentale le droit de l'élève de ne pas être harcelé à l'école. De même, le procès des bourreaux de la jeune Mila nous a permis de prendre collectivement conscience des ravages causés par le harcèlement qui brise le quotidien de nombreux jeunes scolarisés et de leurs familles. Le potentiel destructeur du harcèlement est d'autant plus important qu'il s'introduit aujourd'hui jusque dans la sphère privée par l'intermédiaire des réseaux sociaux, ne laissant plus le moindre répit aux victimes. L'objectif de cette nouvelle Mission d'Information sera de proposer des solutions concrètes afin de mieux prévenir et lutter contre ce fléau qui concerne près de 20% du public scolaire. Dans cette perspective, nous avons commencé à auditionner un certain nombre d'acteurs institutionnels chargés de l'enseignement en France ainsi que des représentants d'associations de prévention du harcèlement scolaire et du cyberharcèlement. Nous avons également organisé une série d'auditions des partenaires de la lutte contre le cyberharcèlement, qu'il s'agisse de la police, de la gendarmerie, de la justice, des intervenants en milieu scolaire mais aussi des gestionnaires de réseaux sociaux qui ont un rôle crucial à jouer dans la détection et la modération des cas de harcèlement en ligne. Les travaux de la Mission d'Information se poursuivront jusqu'à l'issue de la session parlementaire fin juillet et donneront lieu à la publication d'un rapport qui sera présenté courant septembre.